La dissidence se distingue de la résistance en métropole par l'absence de rivalité avec les Nazis : il s'agit d'abord d'une opposition au régime vichyste en d'un engagement républicain. Ai Weiwei,de la dissidence au produit dérivé. Tel est l’objet de ce 6 e Forum de la dissidence ! LA DISSIDENCE EN GUADELOUPE ET EN MARTINIQUE 1940-1945 La dissidence, ses sous ce terme que les cadres du régime de Vichy aux Antilles qualifient l’opposition précoce des Martiniquais et des Guadeloupéens au programme et aux valeurs de l’État français dirigé par Philippe Pétain. Comment allait être per dans après- guerre un mouvement résistant qui avait lutté non pas contre la Wehrmacht mais contre la police et armée de Vichy Près de 000 Antillais avaient après tout rejoint les Alliés leurs risques et périls puis com battu en Afrique du Nord ou en France ayant même dans certains cas participé au débarquement en Normandie De leur côté les déportés politiques antillais avaient évi demment beaucoup en commun avec les victimes du pétainisme en métropole Enfin pouvait-on admett… Dissidence : définition, synonymes, citations, traduction dans le dictionnaire de la langue française. Spécialiste de l’histoire militaire des Antilles– Stéphanie BelroseProfesseur d’Histoire et Géographie au collège Jacques Roumain. Une résistance politique engagée. Après la Guadeloupe an tan Sorin, Éliane SEMPAIRE nous parle cette fois de la résistance ou, plus précisément, de la dissidence, cette résistance si particulière aux Antilles.. La dissidence an tan Sorin (1940-1943) est une recherche historique forte de sa rigueur et de son souci des faits. 55-72, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Dissidence_(Antilles_et_Guyane)&oldid=173863116, Portail:Seconde Guerre mondiale/Articles liés, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Une exposition, montée par l’office national des anciens combattants et victimes de guerre, met en lumière (en 24 panneaux) les parcours de ceux qui ont refusé la défaite de la France, l’Armistice, la collaboration et la mise au pas de la société antillaise par le régime de Vichy. L’engagement des intellectuels. Vichy vaincu par la pression populaire, Martinique, Montray Kreyol, 25 … Une dissidence au jour le jour. Aux Antilles-Guyane, où le régime de Vichy instaure un climat de répression, l'opposition locale s'organise à partir de 1942, à l'appel du général De Gaulle. Dès lors, on ne s'étonnera ni des succès de la Résistance aux Antilles ni de l'impact de sa mémoire dans l'après-guerre.Jennings Eric T. La dissidence aux Antilles (1940-1943). Sabine Andrivon-MiltonHistorienne. S’engager en dissidence. PORTRAIT - Le Chinois, activiste de l’art et professionnel de la renommée, transforme sacs et carrés de soie en étendards. A l’issu du vernissage, vous pourrez assister à la projection d'un documentaire très émouvant qui a pour titre "La Dissidence aux Antilles et en Guyane" du célèbre réalisateur Barcha Bauer, qui sera présent afin de présenter le film, puis de dialoguer avec vous, à la fin. Espérat, un chemin de vie Guadeloupe 1940-1945 - Renée Clemence-Gotin - En 1940, à l'heure du gouvernement de Vichy et de l'Occupation en France métropolitaine, à l'heure aussi de la Dissidence aux Antilles, Espérat, un jeune homme de l'île de la Dominique, part en Guadeloupe chercher une vie meilleure. population en décembre 1941 ou la Dissidence aux Antilles. Malgré leur apport militaire, le ministre des Colonies ordonne au Conseil national de la résistance de rayer des cadres ces jeunes antillo-guyanais soupçonnés d’être partisans de l’indépendance de leurs territoires[1]. Les cadres du régime de Vichy aux Antilles. Des citoyens s'engagent alors dans la Résistance extérieure en rejoignant les Forces françaises libres. Revue d'histoire, 2000, n o 1, p. 55-72, doi : 10.2307/3772178. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « C'est la seule fois ou presque de l'année où nous pouvons poser nos questions aux directions de la Ville », s'est-il insurgé. Des dizaines de milliers d'Antillais, de Guyannais, Africains, Maghrebins, Indochinois, se retrouvent sur les routes de la défaite en France. La dissidence est un phénomène très significatif qui malgré le danger implique environ 1 % de la population de ces territoires où « Vichy signifie clairement un retour en arrière et, aux Antilles, tout retour en arrière renvoie tout de suite au grand retournement : le rétablissement de l'esclavage par Bonaparte en 1802 ». Avec :– Richard Chateau-DégatEnseignant au département Histoire à l’Université des Antilles.– Sabine Andrivon-MiltonHistorienne. S’exiler pour lutter, la liberté en danger. « Vichy signifie clairement un retour en arrière et, aux Antilles, tout retour en arrière renvoie tout de suite au grand retournement : le rétablissement de l'esclavage par Bonaparte en 1802 », Vingtième Siècle, revue d'histoire, n°68, pp. Jennings Eric T. La dissidence aux Antilles (1940-1943). Ai Weiwei, de la dissidence au produit dérivé. 1984 Dominique Chathuant Dans le sillage de la marine de guerre pouvoir et glise en Gua deloupe 1940-1943 Bulletin de la société histoire de la Guadeloupe 103 1995 40-64 et La Guadeloupe dans obédience de Vichy 1940-1943 Bulletin de la société histoire de la Guadeloupe 91-94 1992 3-27 Eric Jennings Vichy in the Tropics The National Revolution in Madagascar Guadeloupe and Indochina 1940-1944 thèse Berkeley University of California 1998 Richard Burton Vichysme et vichystes la Maninique Les Cahiers du CERAG 34 février 1978 1-101 Camille Chauvet La Martinique pendant la deuxième guerre mondiale thèse université de Toulouse Le Mirail 1983 Fritz Baptiste Le régime de Vichy la Martinique Revue histoire de la deuxième guerre mondiale 111 1978 1-24 Marie- Hélène Léotin La Martinique pendant la seconde guerre mondiale Fort-de-France Centre régional de documenta tion pédagogique des Antilles 1993 Raphaël Confiant Le nègre et amiral roman) Paris Grasset 1988, la zone influence une puissance résolu ment hostile son égard et surtout sans le moindre consentement de la population locale En effet en juin-juillet 1940 les élus de la Troisième République aux An tilles est-à-dire les conseillers généraux exigèrent la quasi-unanimité le ralliement immédiat aux côtés de la France libre Mais les véritables détenteurs du pouvoir savoir les représentants coloniaux amiral Robert haut-commissaire de la France aux Antilles le gouverneur de la Guadeloupe Constant Sorin et son homologue en Mar tinique Henri Bressolles remplacé pour son manque de zèle en 1941 par Yves Nicol) alignèrent tous sur le gouverne ment qui leur semblait le plus légitime époque celui du maréchal Pétain Avec appui importants effectifs navals en pré sence ils mirent en place aux Antilles un véritable tat policier Ainsi une résidente de Fort-de-France écrivait son ami Portet-sur-Garonne en mars 1941 ai eu de la chance de recevoir ta lettre car il faut éviter de parler politique événements na tionaux et internationaux Vous paraissez beaucoup plus libres en France ici Si les Antillais affichèrent très rapidement leur hostilité Vichy toute résistance était par définition délicate dans de telles cir constances Et pourtant il eut malgré tout un éventail actes opposition Vichy aux Antilles Il convient de distinguer les formes opposition dites quotidiennes une part la résistance armée autre, CAOM Archives nationales Centre des archives Aix-en-Provence) Affaires politiques 767 dos numéro Commission de contrôle postal télégra et téléphonique rapport de la commission de de Fort-de-France du mois de mars 1941 12, outre-mer sier phique contrôle Vingtième Siècle Revue histoire 68 octobre-décembre 2000 55 71 55. « On a ri des élus. La dissidence dans les Antilles françaises : une mémoire à préserver (1945-2011) En juillet 1940, le haut-commissaire de la République aux Antilles l’amiral Georges Robert range les colonies de la Guadeloupe et de la Martinique sous l’autorité du maréchal Pétain. 11 & 12. L’exposition. Membre de l’association martiniquaise Oliwon […] L’article Débat autour de la Dissidence (vidéo). 55-72. PORTRAIT - Le Chinois, activiste de l’art et professionnel de la renommée, transforme sacs et carrés de soie en étendards. De même, le Mémorial du débarquement en Provence créé en 1964, ne fait initialement aucune mention du Bataillon Antillais, qui avait pourtant participé aux combats ayant eu lieu à proximité. 7. 14. Cette étude analyse les motivations, les expressions et les conséquences de la Résistance aux Antilles sous Vichy. Aux Antilles françaises (Martinique et Guadeloupe), le régime de Vichy doit faire face à une double « dissidence ». Les dissidents sont incorporés dans les bataillons antillais de marche n°1 et n°5 et participent au débarquement de Provence à la bataille de Monte Cassino, aux fronts d'Alsace et de Royan. Au sortir du conflit, les dissidents sont soupçonnés de visées indépendantistes, d'où le fait qu'en juillet 1945, le ministre des Colonies Paul Giacobbi donnait pour instruction au Conseil national de la Résistance de ne pas admettre les Antillais comme des résistants à part entière. 9. Le 3 octobre 2018. est apparu en … 2 500 soldat antillais entrés en "dissidence" Peu de temps après la déclaration de guerre de la France à l'Allemagne en septembre 1939, l'Amiral Robert est nommé Haut Commissaire de la République aux Antilles et en Guyane française par le ministre des colonies, Georges Mandel. La dissidence aux Antilles figure parmi les thèmes les moins relatés du conflit mondial... Retour sur une épopée caribéenne. 55-72 10. Sensibles à l'Appel du 18 Juin, plusieurs centaines de jeunes quittent leur île et traversent le canal de Sainte-Lucie ou celui de la Dominique, pour rejoindre les colonies britanniques et s'engager dans l’armée américaine qui leur prodigue une formation militaire basique à Fort Dix (New Jersey)[1]. Thème notamment repris par Jacques Soustelle, gouverneur général de … Michel Geoffroy Allocution diffusée le 27 novembre 2020. La mémoire collective aux Antilles et en Guyane a retenu l’intense misère due à la disette et à la sous-alimentation provoquant une effroyable surmortalité, la débrouillardise obligée pour survivre, les produits de substitution et surtout le racisme étalé du régime pro béké s’ajoutant à celui brutal des marins de l’ Émile-Bertin et de la Jeanne-d’Arc par ailleurs se comportant en privilégiés et profiteurs. Le budget adopté avec la dissidence de l'opposition officielle à Québec ... le conseiller du district du Cap-aux-Diamants n'est pas en accord avec l'ensemble du plan d'investissements. Si on la trouve dans la littérature d'auteurs antillais comme Raphaël Confiant (Le nègre et l'amiral, 1988), il faudra attendre le travail des historiens anglo-saxons comme Richard Burton pour que cette histoire ressurgisse. La dernière modification de cette page a été faite le 16 août 2020 à 10:42. Par la suite, le terme a été employé pour Cuba, l'Iran et la Chine : on parle de dissidence cubaine, de dissidence iranienne, de dissidence chinoise. Une société encadrée, contrôlée, muselée. Modération : Fanny Marsot. 6. La dissidence est un phénomène très significatif qui malgré le danger implique environ 1 % de la population de ces territoires où « Vichy signifie clairement un retour en arrière et, aux Antilles, tout retour en arrière renvoie tout de suite au grand retournement : le rétablissement de l'esclavage par Bonaparte en 1802 ». La dissidence est reconnue en juin 2009 par le président de la République Nicolas Sarkozy qui décore 15 résistants antillais lors d’une cérémonie devant le monument aux morts de Fort-de-France[1],[2]. A l’occasion du 8 mai, débat organisé autour du documentaire « Gros sur mon coeur » (disponible en ligne aussi). Après des stages de formation militaire aux États-Unis, au Canada ou en Grande-Bretagne, ils rejoignent les rangs des FFL et participent aux campagnes militaires. Les diverses formes d\'opposition, du détournement de l\'iconographie pétainiste à la Résistance armée, furent profondément influencées par la mémoire de l\'esclavage. Leur rôle lors de la seconde guerre mondiale est peu connu....et pourtant. Selon le même principe, quelques centaines de Guyanais seraient entrés en dissidence[2],[3]. 13. Ce n'est qu'en juillet 1943, que l'amiral Robert quitte ses fonctions et que la Guadeloupe est placée sous l'autorité du Comité français de libération nationale[1]. Ils ont dit non à la France de Pétain aux Antilles. DOI : https://doi.org/10.3406/xxs.2000.3935, www.persee.fr/doc/xxs_0294-1759_2000_num_68_1_3935, LA DISSIDENCE AUX ANTILLES 1940-1943 Eric Jennings Non se souvenir du Port de angoisse Howard Hawks ne suffit plus pour com prendre ce que furent les manifestations de hostilité au régime de Vichy aux Antilles fran aises Eric Jennings dit toute la com plexité des formes une dissidence qui permit la fois de rallier ces îles la France combattante et afficher la singularité des cultures opposition chez ceux qui jadis avaient connu esclavage et le marronnage Il agissait bien là-bas une résistance la menace raciste De 1940 1945 les Antilles fran aises restées loyales au régime de Vichy endurèrent arbitraire et autoritaire de idéologie pétainiste trans posée au cadre colonial De fait le secré tariat tat aux Colonies de Vichy intro duisit pratiquement toute sa législation aux Antilles compris essentiel de ses lois antisémites Comment expliquer que le nouveau régime en métropole ait pu im planter de autre côté de Atlantique dans, Sur le régime de Vichy aux Antilles cf liane Sempaire La Guadeloupe en tan Sorin 1940-1943) Pointe-à-Pitre Edouard Ko odziej éd. In: Vingtième Siècle, revue d'histoire, n°68, octobre-décembre 2000. pp. Jean-Yves Le Gallou, Immigration – La catastrophe – Que faire ?, éditions Via Romana, 2016. L'historien canadien Eric T. Jennings estime qu'entre 4 000 et 5 000 personnes quittent la Guadeloupe et la Martinique pour rallier les FFL installées aux îles anglaises de la Dominique et de Sainte-Lucie de 1940 à 1943. En juin 1940, quand Philippe Pétain choisit la voie de la Collaboration, l'amiral Robert, commandant en chef de l’Atlantique Ouest et haut commissaire de France aux Antilles, à Saint-Pierre-et-Miquelon et en Guyane, se plie au Régime de Vichy, tout comme le gouverneur de la Guadeloupe de 1940 à 1943, Constant Sorin. La dissidence est un phénomène très significatif qui malgré le danger implique environ 1 % de la population de ces territoires où « Vichy signifie clairement un retour en arrière et, aux Antilles, tout retour en arrière renvoie tout de suite au grand retournement : le rétablissement de l'esclavage par Bonaparte en 1802 ». In: Vingtième Siècle, revue d'histoire, n°68, octobre-décembre 2000. pp. Longtemps délaissée par les étudiants en histoire contemporaine, la dissidence est abordée à la même époque dans deux mémoires de maîtrise : Dominique Chathuant, à l’université de Reims, remonte en 1991 jusqu’Aux origines de la dissidence 17 ; Marie-Hélène Laumuno, dans son Histoire de la Guadeloupe de 1848 à 1945 18 soutenue à l’université Antilles-Guyane en1997, étudie pour sa part … Aux Antilles et en Guyane françaises, la dissidence est le phénomène courant sur la période de juin 1940 à juillet 1943 par lequel des Antillais et Guyanais refusent de se rallier au Régime de Vichy et rejoignent la France libre. Axel Gyldén, Les Antilles de 1940 à 1944. ↑ Éric T. Jennings, « La dissidence aux Antilles (1940-1943) », Vingtième Siècle. De ce fait, si un monument à la mémoire des dissidents antillais est même érigé dès 1947 à la Dominique, il faudra attendre 2010 pour voir apparaître le premier monument sur le territoire français dans la commune des Trois-Ilets et 2011 pour que des combattants antillais soient invités aux commémorations annuelles du Mont-Valérien[2],[3]. Au niveau intérieur, elle s’exprime d’abord par des actes symboliques isolés, avant de s’organiser, à partir de 1942, avec la constitution de mouvements, qui diffusent tracts et … L’exposition « La Dissidence en Guadeloupe et Martinique » rend hommage à l’engagement de deux régions d’outre-mer qui ont choisi de résister au régime pétainiste instauré aux Antilles françaises et de participer sur place, puis en métropole, aux combats pour la liberté. 8. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, le terme dissident a servi à désigner très tôt ceux qui, comme DE GAULLE, ont choisi de quitter le territoire national français pour l'Angleterre et continuer la lutte armée auprès des Alliés. Si le nom que porte la Résistance aux Antilles et en Guyane ne vous est pas familier, rien de surprenant à cela: cette histoire reste méconnue. Consulté le 18 avril 2009. Sujet méconnu en métropole, la mémoire de la Dissidence reste vivace aux Antilles. Les Martiniquais sont de plus en plus nombreux à partir en dissidence, malgré les sanctions encourus ( emprisonnement au bord du navire de guerre, tortures, déportation aux îles du Salut (Guyane) ou au Fort Napoléon (Les Saintes-Guadeloupe)) et la dangerosité de la traversée des canaux de la … C'est le cas de la Dissidence.