Cependant, chacun des deux acteurs assure pleinement durant le film, mais se situe malheureusement dans l'excès à vouloir trop en faire, provoquant une gêne, voire un malaise plus d'une fois... La voici. 51 abonnés dommage ça enlève une bonne partie de l'intérêt du sujet du forum film. Amedeo Letizia y est né, y a grandi, subissant de plein fouet cette violence ordinaire qui s'insinue dans les êtres, au quotidien, comme un venin. Petit bémol sur. Auteuil magistral, Camelia Jordana qui se revele une magnifique actrice. Il réussit à dire ce qu’il veut nous dire, et avec finesse la plupart du temps. C'est pourtant d'un vrai fait divers dont s'inspire la série, diffusée en France sur Netflix. Pour faire amende honorable, le prof coach la jeune femme pour le concours d’éloquence, ce qui va les rapprocher et ainsi de suite sans grande surprise. Dès que le film est sorti, la question principale dans l'esprit des téléspectateurs était "Hostel est-il basé sur une histoire vraie ?". Une histoire vraie et injuste, revers de la médaille d'une société qui se modernise. Un prof de droit, bien trop droit et réactionnaire face à une étudiante banlieusarde, bien trop engoncée dans son sweat, utilisant comme de bien entendu ce parler et ces expressions des cités, pour provoquer tout ce qui peut en découler indéniablement ! Elle est en retard le premier jour et de ce fait tombe dans le viseur de Pierre Mazard brillant professeur. Le style est surprenant au premier abord, mais dès les premières pages on plonge dans l'intrigue, avec cette pensée terrible qu'il s'agit d'une histoire vraie. CINÉMA — Basé sur le livre de de Margot Lee Shetterly , Les Figures de l’ombre nous raconte l’histoire vraie de trois femmes afro-américaines qui ont travaillé pour la NASA dans les années 1950 et 1960. 82 abonnés Disponible depuis le 23 octobre sur Netflix, la mini-série « Le Jeu de la Dame » remporte un franc succès. Mais l’homme est cynique, provocateur, un rien misanthrope, sans doute. Lire ses 216 critiques, Suivre son activité Depuis « Ma Femme est une actrice », Yvan Attal le réalisateur a fait beaucoup de chemin. L’interprétation est d’une belle unité. Cinéma. Au delà de l'histoire, c'est un film pour les amoureux des mots. Alors forcément lorsque le sujet de son nouveau film a pour toile de fond l’Islamophobie et l’intolérance, on se précipite avec une évidente excitation tant le réalisateur a su faire preuve d’un œil particulièrement bien aiguisé pour peindre avec humour et tendresse les maux de notre propre société. Le schéma étant d’un commun désarmant : un prof humilie son élève, celle-ci étant de confession musulmane, on rentre sur le territoire du racisme, d’autant que l’enseignant n’est pas avare de provocations en tout genre. David Marsais, Grégoire Ludig, Contact | Vu en AVP le film #LeBrio de Yvan Attal avec Camélia Jordana et Daniel Auteuil. Limite, un peu trop gentillet quand même. Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs, Les meilleurs films de tous les temps selon la presse, Un printemps à Hong-Kong Bande-annonce VO, Le Voyage extraordinaire de Seraphima Bande-annonce VF. Il suffit d’ailleurs de voir « A Voix Haute » de Stéphane de Freitas et Ladj Ly pour se rendre compte à quel point le travail de préparation du concours est important, tant dans la posture que dans la chanson de mots. Vous aurez ça. 365 abonnés Valérie Lemercier, Avec Cruella, Hitman & Bodyguard 2, Mon grand-père et moi, Suivre son activité Dès le début du film on en devine aisément la fin. Jean Marie B La chanteuse se révèle juste et sensitive dans un personnage qui respire tout de même un peu la caricature. Une société qui renoue avec ses vieux démons antisémites, des générations qui ont tellement lutté contre le racisme pour le laisser revenir à grand coup d’individualisme et de communautarisme. Ni le scénario (ramassis de clichés), ni le dialogue (consternant de médiocrité - un comble, eu égard à l'ambition affichée), ni la mise en scène (absente), ni les acteurs (la demoiselle Jordana, tout spécialement) ne "brillent". Le cercle des Sérievores : Vous l'ignoriez peut-être mais certaines séries sont tirées d'une histoire vraie. Un homme intègre, Suburbicon, La Villa, Le brio, C'est tout pour moi / Revue de films Publié le 18 Décembre 2017. De sa touche d'humour, son trait léger et coloré, Cyrielle Evrard nous résume en quelques pages et avec brio le difficile parcours de ces femmes oubliées. Le professeur Mazard est-il raciste parce qu'il utilise un cliché lorsque Neïla arrive en retard ou n'est-ce que de la provocation ? Et si l’artiste est encore un peu maladroite dans son jeu elle parvient à toucher dans des moments intenses en émotion. En marge de l’histoire de Ragnar Lothbrok, toujours en Islande, Le Conte des fils de Ragnar a été écrit, entre la fin du 13e et le début du 14e siècle de notre ère. Vincent, la vraie histoire de Van Gogh Août 1890, quelques jours après le décès de Vincent Van Gogh. L'enseignant décide donc de se racheter en proposant à Neila de participer à un concours d'éloquence, ils vont devoir dépassés leurs préjugés... Attal touche des thèmes d'actualité au sein de notre société et parle de beaucoup de choses pertinentes et mêmes intelligentes à savoir le racisme, la transmission, la beauté de la langue et surtout la tolérance. Peu habituée à lire des romans graphiques, on m'avait conseillé celui-ci, et je n'ai pas regretté mon achat. Une fable sociale qui évite certains clichés de la banlieue mais qui provoque un choc des cultures entre cette étudiante « banlieusarde » et ce professeur cynique... Tout les oppose ! Sans surprise donc, pour ce film dont l'intérêt est essentiellement dans le scénario (davantage que dans l'interprétation malgré une grosse pointure du cinéma populaire), quoique étant une énième variante du mur qui sépare la population issue de la diversité en banlieue d'une certaine élite dite française de souche à Paris sous la coupole des grandes facultés. L’auteur a su rebondir avec brio, et livre avec « D’après une histoire vraie », un roman malin et … Sont-ils des clichés racistes ou juste une représentation de quelque chose qui existe vraiment ? L’histoire est donc cette rencontre avec en toile de fond la dialectique, le verbe, les arguments, bref la passion du Dire. Cela aurait pu être un bon film mais ce dernier étant bourré de clichés ne m'a guère intéressée. Son histoire est au cœur de la série « Stateless », disponible le 8 juillet sur Netflix, mettant en lumière le destin de plusieurs étrangers et demandeurs d'asile. Lire ses 263 critiques, Suivre son activité Plongez-vous dans le livre D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan au format Poche. celui du début quand Neila arrive en retard à l'université. "Le Brio", donc.... Mais quel "brio" ? Mais voilà, ce concours ne semble pas passionner Yvan Attal qui ne fait que le survoler au point de na jamais lui donner toute la consistance qu’il mérite. Puisque la bande-annonce le laisse entendre, inutile de spolier : tout est bien qui finira (presque) bien. Sorti le 9 août 2017. Dans la collection La Véritable histoire vraie, il avait déjà mis en images un Hitler décapant. C'est aussi un film qui interroge sur le racisme et sur le cliché. Politique de cookies | Le seul intérêt de cette médiocre potion est de mettre l'accent (même si ce n'est évidemment pas le "message" souhaité...) sur la réalité suivante : dans "liberté d'expression", la liberté (fondement...) a été réduite depuis beau temps à peau de chagrin - seule restant l'expression (forme, corsetant le fond, même "joliment"). Retour sur le procès historique qui l’a inspiré. Dommage... Un film bien agréable à regarder pour son duo d'acteurs (Camélia, tu es solaire ! Le ton reste toujours léger et raffiné, sans oublier une pointe de fourberie. Noée Abita, Jérémie Renier, Marie Denarnaud, Par les membres ayant fait le plus de critiques. Relayées par les médias, leurs séances vont convaincre des millions d’Amé­­ri­­cains qui entendent allier chris­­tia­­nisme et c… D’après une histoire vraie signé Delphine de Vigan, a rencontré dès sa sortie une très grande notoriété et a fait l’objet de moult débats visant à éclaircir le mystère qui plane sur ce roman. 143 abonnés Les 5 premières minutes donnent le ton et il est conseillé d'avoir l'estomac bien accroché. Celui de l'Allemand avec la bière, du français avec la baguette, le béret, le camembert et le ballon de rouge ou de l’Écossais ou Irlandais avec son alambic et passant toutes ses soirées au pub ? : Yvan Attal réussit son film. Lire ses 58 critiques, Suivre son activité Lire ses 200 critiques, Suivre son activité Transposée à l'éloquence, force est de constater que cette définition ne s'applique guère à la « Défense et Illustration » cinématographique tentée en la matière par Yvan Attal. Adapté d'un livre éponyme de 1983 signé Walter Tevis, Le Jeu de la Dame a été regardé par 62 millions de comptes Netflix à travers le monde en l'espace de 28 jours. Données Personnelles | « Ceci est une véritable histoire vraie et elle fait un peu flipper. Les rumeurs […] Espace NoVa Velaux samedi 16 novembre 2019 Qui sommes-nous | Il brouille sans cesse les frontières entre la fiction et le réel. Lire ses 414 critiques, Suivre son activité Samantha Leriche-Gionet, Sophie Martin, Isabelle Favez, De Rire de tout devient alors jouissif et même les plus gros des clichés parviennent à nous faire sourire. Le brio est l'histoire de la rencontre de 2 êtres mais aussi de 2 mondes. Parfaitement écrit, bref un très beau film. Avec Mais l’homme est cynique, provocateur, un rien misanthrope, sans doute. Ce qu'il y a de bien avec la bande-annonce, c'est que vous savez d'avance ce qui vous attend. Le film raconte le rapprochement de ces 2 mondes, que finalement, avec un peu d'efforts, tout ne sépare pas forcément. Le Dit du dire en le disant mais comment ? Partager. Lire ses 101 critiques, Suivre son activité On s’amuse donc avec les personnages tout en admirant leur jolie façon de s’exprimer. Les deux acteurs sont incroyablement convaincants dans leurs personnages respectifs. Il n'est pas du tout sûr que la vraie vie ce soit ça. Diffusé ce soir sur France 2, en hommage à Samuel Paty, Les Héritiers délivre un message fort sur le pouvoir de l'enseignement. Recrutement | 28 abonnés un film assez drôle par ses répliques et instructif .la relation l'étudiante de banlieue et le prof désabusé et provoc fonctionne bien .le réalisateur s attache à décrire la banlieue...et quelques un de ses codes revus et surmédiatisés .l'aspect Assas et fac réac n est pas développés alors que rarement traité au cas ciné. 11 abonnés